Science-oasis

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Deinococcus radiodurans: la bactérie la plus résistante o monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Deinococcus radiodurans est une bactérie polyextrémophile Gram-positives et l'organisme le plus radiorésistant connu au monde. Cette bactérie présente une résistance impressionnante, notamment aux UV, aux radiations ionisantes, au peroxyde d'hydrogène, au vide, à l'acide, aux températures extrêmes, au dessèchement, au froid et à la famine. Cette capacité de résistance est due à sa structure cellulaire particulière et à son système très perfectionné de réparation de l'ADN, qui lui permet même de pouvoir « ressusciter » quelques heures après sa mort.
En raison de son extraordinaire résistance, elle a été affublée de surnoms tels que « Conan la bactérie » ou bien « la bactérie la plus résistante au monde ». Certains ont émis l'hypothèse qu'il puisse s'agir d'une bactérie extra-terrestre qui aurait été apportée sur Terre par une

météorite.


Milieu de vie

Depuis l'épisode de la boite de conserve, il a été retrouvé un peu partout dans le monde, ses qualités le rendant ubiquiste. Il vit aussi bien dans des zones riches en aliments comme les sols ou les matières fécales animales que dans des zones très pauvres en substances nutritives, comme la surface de certains granites désagrégés des vallées de l'Antarctique ou les instruments chirurgicaux irradiés.



Classification classique


Règne Bacteria
Division Deinococcus-radiodurans
Classe Deinococci
Ordre Deinococcales
Genre Deinococcus


L'ordre complet de génome des radiodurans résistants aux radiations R1 de Deinococcus de bactérie
se compose de deux chromosomes (2.648.638 et 412.348 paires de base),
de mega plasmide (177.466 paires de base), et de petit plasmide (45.704 paires de base), rapportant un génome total de 3.284, 156 paires de base. Les composants multiples distribués sur les chromosomes et le méga plasmide qui contribuent à la capacité des radiodurans de D. de survivre dans des conditions de famine, d'effort oxydant, et de montants élevés d'ADN endommagent ont été identifiés. Les radiodurans de Deinococcus représente une organisation dans laquelle tous les systèmes exportation pour d'ADN réparation, de dommages d'ADN, reprise de dessiccation et de famine, et redondance génétique sont présents en une cellule
.

Mécanismes de défense


De nombreuses équipes ont rapidement tenté de comprendre d'où vient cette formidable résistance.
L'irradiation gamma à de fortes doses ou une longue période de dessiccation entrainent de très nombreuses cassures double-brins du génome. Or D. radiodurans est capable de réparer ces cassures en quelques heures en milieu riche.
Les chercheurs ont découvert que son extrême résistance était due à la conjugaison de stratégies variées :
• Prévention - des dégâts cellulaires provoqués par les radicaux libres.
• Réparation - des cassures chromosomiques grâce à un arsenal très complet.
• Expulsion - des nombreux dechets produits lors de la réparation et dangereux pour sa

Voir le profil de l'utilisateur

The king

avatar
Super Admin
Super Admin
merci pour le sujet c très intéressent

king

Voir le profil de l'utilisateur http://www.science-oasis.onlc.fr

Invité


Invité
like it...

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum